Publication du rapport Mathiot : un nouveau bac pour 2021

Le rapport MATHIOT vient d’être publié.  les extraits qui citent l’enseignement agricole  sont :

-page 15

L’une des caractéristiques majeures du baccalauréat rénové est qu’il a
vocation à prendre en compte des résultats obtenus par l’élève durant les deux années du cycle terminal et non pas seulement dans le cadre d’épreuves terminales et anticipées.[…] La possibilité de prendre en compte des résultats obtenus en cours de cursus ne constitue pas à proprement parler une innovation et cela est d’ailleurs prévu dans le Code de l’éducation. […] De même, ce que l’on appelle le contrôle en cours de formation est pratiqué de façon développée, par exemple dans l’enseignement agricole ou dans les lycées professionnels.

-p.40

En l’état actuel de notre réflexion, nous proposons :
– de construire sept Majeures « sciences et technologies » qui
reprennent l’architecture actuelle des séries technologiques (dont Stav dans l’enseignement agricole) et, en fonction, des Majeures s’ouvrent à une discipline dite générale de façon à aider au repositionnement de ces formations.

A partir de là, quelles réflexions peut-on faire?

Questions générales :

  • quel avenir pour l’ESC ?
  • l’EATDD sera t elle considérée comme une majeure obligatoire en seconde, incarnant l’offre spécifique de l’EA?
  • l’EAT devient elle une majeure en cycle terminal? Et/ ou s’incarnera-t-elle (seulement) dans l’épreuve de grand oral?
  • Les disciplines techniques comme l’agronomie, la zootechnie, l’agroéquipement… etc. deviennent elles majeures/ mineures obligatoires pour remplacer la filière techno?
  • Problème en terminale pour notre discipline : il semble qu’il y ait une choix à faire pour l’apprenant entre les SES et l’HG.

Questions « corpo » :

– comment gérer les ré-orientations, – nommées « changement de majeures-mineures »-, dans de petits établissements?

-il est aussi question d’offres de formation en « réseau territorial » pour que les élèves accèdent à des formations rares. Quelle part y prendre et comment? (offrir l’EAT aux élèves du lycée EN voisin par ex? Offrir une 3eme LV avec un lycée EN lointain et par internet?)

-Le système suppose une annualisation du temps de travail ; la proposition prend  la forme de semaines de 16 à 20h pour les certifiés, plus ou moins fixables en début d’année.

Nous verrons, le 14 février, si le ministre de l’éducation nationale tient compte de toutes les propositions contenues dans ce rapport disponible ici dans son intégralité :

bac_2021_rapport_Mathiot_884443

 

 

Histoire animée de la France

L’historien Sylvain Venayre et le dessinateur Etienne Davodeau s’associe pour démarrer une  collection intitulée : « Histoire dessinée de la France« (sortie fin octobre 2017).

http://editionsladecouverte.fr/Histoiredessineedelafrance

Pendant 5 ans , chaque tome – 20 en tout -, sera réalisé par un duo composé d’un auteur de bande dessinée et d’un historien.

le premier volume est une sorte d’introduction à la collection.  Son objectif, pour les auteurs, est de traiter d’un thématique qui revient régulièrement dans l’actualité  :  les origines – supposées – de la France.

Le concept synthétisé par les auteurs :

https://www.youtube.com/watch?v=jopYfUFqRps

Petit aperçu ci-dessous de la BD :

https://www.youtube.com/watch?v=IJ9z8FeUJRA

Mémorial : quelle pédagogie pour la Shoah ? (Octobre 2017)

Mémorial : Quelle pédagogie pour la Shoah ?

Comment le Mémorial de la Shoah peut-il aider les enseignants à enseigner la Shoah et les génocides en général ? Jacques Fredj, son directeur, invite les professeurs à des portes ouvertes le mercredi 4 octobre au Mémorial de Drancy, et le mercredi 11octobre sur le site de Paris et enfin à des assises pédagogiques le samedi 14 octobre, sur le thème, « L’histoire de la Shoah face aux défis de l’enseignement »

Les orientations

Les équipes pédagogiques proposent chaque année, une offre renouvelée, sur les sites de Paris et de Drancy, dans les académies et au sein même des établissements, en adéquation avec les attentes du monde enseignant et des programmes. L’enjeu n’est pas seulement de transmettre l’histoire de la Shoah et des génocides, mais aussi de donner une portée universelle à cet enseignement et de lutter contre les discours de haine et d’intolérance constatés en augmentation actuellement. Les objectifs de l’équipe pédagogique sont d’apporter aux enseignants des réponses aux difficultés rencontrées dans leur enseignement, d’aller vers ceux qui ne viennent pas au Mémorial. Une des orientations étudiée actuellement est la mise en place de parcours d’histoire locale : le parcours de mémoire installé en Seine Saint-Denis est la première réalisation. Les formations académiques sont conçues en étroite collaboration avec les professeurs de façon à s’adapter et à répondre à leurs besoins. Si le nombre de correspondants locaux est en augmentation, le Mémorial envisage aussi d’installer deux nouvelles antennes permanentes, à l’exemple de celle de Toulouse.

Les journées portes ouvertes

Mercredi 4 octobre, de 14h à 18h, les professeurs sont invités à une journée portes ouvertes au Mémorial de Drancy, pour rencontrer les équipes pédagogiques, prendre connaissance des nouvelles offres pour l’année 2017-2018, et discuter de leur projet pédagogique. C’est le mercredi 11 octobre, de 14h à 18h, que le site de Paris invite les professeurs, à une journée portes ouvertes: présentation des nouvelles offres, échanges avec les équipes pédagogiques et projection à 16h du film (2017) de Gabriel Le Bomin, « Nos patriotes ».

Les assises pédagogiques

Le mémorial de la Shoah de Paris invite les professeurs, samedi 14 octobre, de 9h à 18h, à participer à des assises pédagogiques sur le thème : « L’histoire de la Shoah face aux défis de l’enseignement ». Quatre tables rondes sont programmées : « Enseigner l’histoire de la Shoah à travers le cinéma et les images », «Une autre approche de l’histoire de la Shoah : projets pluridisciplinaires », « L’enseignement de l’histoire comme outil de lutte contre les théories du complot », et « Enseigner les questions sensibles ». Ces tables rondes permettront de nombreux échanges autour de pratiques pédagogiques concrètes et d’outils d’enseignement originaux, ainsi qu’une réflexion sur les difficultés rencontrées face au rejet de certaines thématiques abordées en classe, et face au développement de discours irrationnels. Une conférence du philosophe, Raphaël Enthoven, clôturera la journée. Pour participer à ces assises pédagogiques, il est indispensable de s’inscrire auprès de assisespedagogiques@memorialdelashoah.org

Béatrice Flammang

Source : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/09/12092017Article636407978590437946.aspx